Le délicieux Krantz au chocolat

Ca y est c'est l'automne et le weekend, on a comme des envie de cocooning à la maison. Et à l'heure du gouter ou pour lle petit déjeuner, pourquoi ne pas tenter une nouvelle recette qui tue, le Krantz au chocolat ?

 

Le krantz c'est une brioche fourée originaire des pays de l'Est et ramenée dans les bagages des juifs installés en israel. Du coup, on en trouve partout du côté de Tel Aviv.

 

Le krantz c'est surtout facile à faire même avec des enfants, car ils peuvent aisément vous aider pour la pête à brioche ainsi que pour le fourrage avec la crème au chocolat. La plus grande difficulté de ce gâteau ? Savoir être patient pour que la pâte lève bien et qu'il refroidisse avant d'être englouti !

 

La recette c'est ici !

 

 

 

Pour un Krantz au chocolat il vous faut :

1 sachet de levure de boulanger ( sèche ou fraiche)

100 g de lait tiède ( -de 40° sinon cela tue la levure et le gateau sera tout raplapla)

260 grammes de farine

1 oeuf à température ambiante

35 grammes de beurre bien mou

50 grammes de sucre en poudre

5 grammes de sel

et si l'envie vous en dit quelques zestes de citron ou d'orange rapé à la microplane.

 

Pour la pâte au chocolat pour fourrer la brioche, il vous faut :

65 grammes de chocolat noir ( 60% de cacao maximum sinon c'est trop amer)

60 grammes de beurre doux

25 grammes de sucre glace

15 grammes de cacao en poudre

50 grammes de noix de pécan ou de noisettes torréfiées ( ma fille n'aime pas donc je ne les ajoutent pas ;-)!)

----------------------------------------------

Pour faire simple, je prépare la pâte à la machine à pain. Mais il est totalement possible de le faire à la main et sans machine.

Melanger d'abord la levure avec le lait tiède. Laissez quelques minutes pour que la réaction chimique se mette en route. Ensuite, ajoutez la farine, puis le beurre, le sucre, l'oeuf, et le sel ainsi que les zestes rapés si vus êtes fan.  Pétrir 5 mn et ensuite laissez reposer dans la cuisine à température ambiante 2 heures. Si vous faites la pâte dans une machine à pain, utilisez le programme brioche.

 

2 heures plus tard, la pâte aura doublé de volume. Farinez légèrement votre plan de travail avant d'étaler doucement la pâte en rectangle. Je me sers d'un silpat et je recouvre tout le silpat avec la pâte. Ensuite laissez encore la brioche se reposer, le temps de confectionner l'appareil au chocolat.

 

Faites fondre le beurre et le chocolat. Ensuitez ajoutez le sucre glace et le cacao en poudre et bien mélanger.  Ajoutez ou non des noix torréfiées et concassées. A cet instant l'appareil est généralement trop liquide pour être étalé sur la pâte à brioche. N'hésitez pas à le mettre quelques minutes au frais pour qu'il fige et soit plus aisé à étaler.

 

Ensuite, il suffit d'étaler la pâte au chocolat sur la pâte étalée puis de rouler le tout comme un boudin. Ensuite, d'après la vraie tradition, il faut couper le boudin en deux dans le sens de la hauteur pour obtenir deux brins plein de chocolat et ensuite les tresser tout les deux. C'est gore, il y a du chocolat partout mais les enfants adorent ! A vous de voir si vous sentez de tenter le tressage ou non. Beurrez légrement votre moule à cake avant d'y déposer votre boudin ou votre tresse au chocolat. Et là, il faut encore laissez la pate se reposer une bonne demie-heure. Ensuite, on enfourne le tout 30 minutes à 170° degrés.

La pate glonfle, cela sent bon dans toute la maison, c'est l'extase..... Mais ce n'est pas terminé !

Il faut encore préparé un sirop de sucre  en faisant bouillir 65 grammes de sucre et 40 grammes d'eau.

Dès que le gateau est cuit on le nappe avec le sirop et on le laisse refroidrir avant de l'engloutir sans état d'âme !!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

Tweets de Mamancontact @Mamancontact

Suivez-nous sur Twitter @Mamancontact

Les textes, photos, vidéos et recettes sont la propriété de Victoria et Kareen.

Aucun droit de copie ou de réutilisation de tout ou partie de ce site sans autorisation !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Photos et textes personnels Kareen Perrin Debock, sauf pages citées